Chariots élévateurs et piétons — Liftow Toyota Forklift Dealer & Lift Truck Training Passer au contenu
ÉVÉNEMENT DE LIQUIDATION TORA-MAX. Obtenez votre transpalette Tora-Max dès aujourd’hui !
ÉVÉNEMENT DE LIQUIDATION TORA-MAX.
En | Fr
Forklift Safety and Pedestrians

Chariots élévateurs et piétons

Dans les entrepôts, les centres de distribution et les usines, les chariots élévateurs et les personnes ont tendance à occuper les mêmes espaces de travail très fréquentés. Cela peut être dangereux, c’est certain, mais dans de nombreux lieux de travail, comme des quincailleries ou des centres de jardinage, ces risques sont décuplés parce que des chariots élévateurs évoluent dans des espaces ouverts au public. Sur un chantier de construction, il est possible de former les travailleurs et de les inciter à suivre des protocoles de sécurité qui limitent les accidents de piétons, mais lorsqu’un chariot élévateur travaille dans un espace public, le cariste doit prendre l’entière responsabilité de tout problème. C’est cependant quelque chose qui est plus facile à dire qu’à faire.

Voici quelques idées sur la formation et la gestion qui haussent le niveau de sécurité et d’harmonie lorsque des piétons et des chariots élévateurs doivent partager le même espace.

Ne sous-estimez pas les panneaux avertisseurs.

Les panneaux avertisseurs ne sont pas infaillibles : ils ne sont pas toujours lus ou même vus, et même s’ils le sont, ils ne sont pas toujours compris ou respectés. Mais cela ne signifie pas qu’il faut s’en passer. Même s’il n’y a qu’une petite chance qu’un panneau avertisseur sauve une vie, il vaut quand même la peine de l’installer. Alors, faites-le.  Gardez les pictogrammes visibles, les mots clairs, et les panneaux en bon état.

Les sons et les feux sont essentiels.

Dans tout lieu de travail achalandé, exigez des caristes qu’ils incluent les signaux sonores et  lumineux dans leurs vérifications prétravail et dans leurs routines d’entretien régulier. Tout problème d’un signal doit être corrigé immédiatement. Les signaux sonores doivent être forts, les signaux lumineux doivent être puissants, et il ne faut jamais les utiliser inutilement. Tout le monde sur le lieu de travail doit apprendre à les percevoir et à les respecter.

Divisez la circulation.

Si possible, créez deux voies ou deux zones de circulation distinctes : une pour les équipements roulants et une pour les personnes. On ne devrait marcher que dans les zones désignées. Si un piéton doit entrer dans une zone de circulation non piétonne, il doit avoir une raison de le faire et être incité à prendre la responsabilité de sa propre sécurité.

Intégrez la sécurité des piétons aux programmes de formation.

Au cours de sessions de formation pratique, apprenez aux caristes à gérer les interactions dangereuses avec les piétons. Assurez-vous qu’ils savent quoi faire en cas de situation inattendue, comme un enfant qui court dans la voie de passage du chariot ou un piéton distrait qui se place dans l’angle mort du cariste. Effectuez des exercices et enseignez des protocoles d’urgence, y compris les protocoles de rapport après incident ou accident.

Un cariste doit éviter les distractions en présence de piétons.

Il faut voir les problèmes de visibilité de l’opérateur, les distractions, une intersection sans visibilité, un mauvais éclairage et autres obstructions visuelles ou auditives comme des menaces pour la sécurité des piétons. Prenez-les au sérieux et traitez-les en ayant à l’esprit le bien-être des piétons, et pas seulement celui des caristes.

Formez les caristes à prendre activement conscience des situations.

Un cariste devrait savoir, par exemple, combien de personnes doivent être visibles pour lui à un moment donné. Si l’équipe comprend cinq personnes et que seules quatre sont visibles, le cariste doit instinctivement tenir compte du cinquième piéton avant de reculer, d’abaisser les fourches, de faire un virage ou d’effectuer toute autre manœuvre qui pourrait mettre la personne qu’il ne voit pas en danger. La sécurité et la conscience de la situation doivent être privilégiées par rapport à la productivité, à l’efficacité ou à la rapidité. 
Article précédent Comment évaluer vos besoins en matière de manutention

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires

Contact Form










Terminez le défi Captcha/Captcha sans correspondance.

Download Brochure Form